⏱ Temps de lecture : 5 minutes

Coronavirus et immobilier : quel impact ?

  

La crise sanitaire du coronavirus n’a pas épargné le marché de l’immobilier. Toute la chaîne est touchée, que ce soit en termes de location ou de vente. 

 

Location et Coronavirus : quel impact ? 

 

La situation sanitaire actuelle n’exonère en rien le locataire de régler son loyer et ses charges à l’échéance habituelle !

💡Seuls les étudiants en chambre universitaire peuvent ne pas payer leur loyer s’ils ont quitté les lieux au 1er avril 2020. 

 

Mon locataire avait donné congé.

Si votre locataire avait donné congé, il peut se trouver encore dans les lieux après l’échéance pour deux raisons :

1️⃣L’état des lieux n’a pas pu se faire car les sociétés en charge de cette prestation ont suspendu leur activité. En effet, une sortie pour se rendre à un état des lieux ne fait pas partie des dérogations de déplacement.
⚠️Un état des lieux par vidéo n’a aucune existence légale.

2️⃣Le déménagement n’a pas pu se faire car les sociétés de ce secteur ont arrêté pratiquement toute activité et il est impossible de louer une camionnette.

 

✅Alors, le locataire peut rester dans les lieux. Cependant, son congé reste valable. Il est considéré comme un occupant sans droit ni titre et doit vous régler une indemnité d’occupation correspondant au montant du loyer et des charges.
⚠️En aucun cas vous ne pouvez expulser le locataire. En effet, la trêve hivernale est prolongée jusqu’au 31 mai.

 

Mon locataire devait emménager

Votre locataire a signé le bail mais n’a pas pu faire son entrée dans les lieux. Deux possibilités s’offrent à vous :
1️⃣Vous lui avez remis les clés. Alors, le locataire doit honorer le loyer et les charges.
2️⃣Vous ne lui avez pas remis les clés. Ici, le locataire ne vous doit pas de loyer.

💡Nous vous conseillons vivement de prendre contact avec votre locataire pour gérer à l’amiable les différentes situations.

 

Coronavirus et vente : quel impact ? 

  

L’impact du coronavirus dans le marché immobilier touche aussi la question des ventes.

Les offices notariaux ont fermé leurs portes le 18 mars en raison du coronavirus. Néanmoins, vous pouvez joindre la plupart d’entre eux par mail ou téléphone.
⚠️Se rendre dans une étude notariale ne fait pas partie des dérogations de déplacement.

Naturellement, vous pouvez signer une vente sans la présence de l’acheteur ou du vendeur par l’intermédiaire d’une procuration. Cependant, il faut la donner à un collaborateur de l’étude volontaire pour se déplacer.

Néanmoins, si la signature peut avoir lieu, obtenir des offres de prêt ou débloquer des fonds peut représenter des difficultés importantes en cette période troublée.

Concernant les compromis en cours, vous devez négocier les délais des clauses suspensives pour éviter qu’ils ne deviennent caducs.

L’activité des agences immobilières et des sociétés de réalisation des diagnostics est complètement à l’arrêt en raison du coronavirus.

 

Que va-t-il se passer sur le marché immobilier à la sortie de cette crise sanitaire ?

Les signatures d’actes sont pour le moment repoussées. Il est possible que des goulots d’étranglement se forment dans les études. De plus, la pénurie de logements neufs risque d’être renforcée et de créer une tension sur les prix.

 

______________________________________________________________

La communauté des Corsaires, c’est :

💼Des recommandations d’artisans et de professionnels de confiance

📄Les outils juridiques et comptables pour gérer son investissement locatif.

🤝Trouver un équipier si l’on a investi loin de sa ville de résidence.

💰Des conseils sur la valeur locative et le prix de vente d’un bien et la bourse de l’immobilier.

😍Et tout ça, c’est gratuit !

👉 Faites partie de l’aventure ! S’inscrire gratuitement ⛵️

Suivez l'actualité des Corsaires !

Vous êtes bien inscrit à la Newsletter des Corsaires !